Echange de jeunes Construire des ponts au-dessus des tranchées: engagement et devoir de mémoire des jeunes de Wattrelos et de Stuttgart

Durant les vacances de Pâques, des jeunes de Wattrelos sont allés à la rencontre de jeunes allemands venus dans la ville de Stuttgart, dans le cadre d’une nouvelle rencontre interculturelle franco-allemande organisée par l’ACSW et Mobile Jugendarbeit Ost-Stuttgart, avec le soutien pédagogique et financier de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ).

Du 17 au 22 avril 2017, 10 adolescents des LALP (Lieux d’accueil de Loisirs et de Proximité) des centres sociaux de la Mousserie, du Laboureur et de l’Avenir sont allés passer une semaine à proximité de Verdun (Meuse) avec 10 jeunes allemands venus de la ville de Stuttgart. Ce projet avait pour thème le devoir de mémoire et la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Répondant à l’appel à projets « 100 ans après la Première Guerre mondial – 100 projets pour la paix » initié par l’OFAJ, les équipes d’animateurs de l’ACSW continuent de donner accès à la mobilité et à promouvoir l’apprentissage interculturel auprès de jeunes. Agés de 11 à 17 ans, le groupe de jeunes français encadré par Adrien et Melynda (LALP du Centre Social de l’Avenir) était essentiellement composé de filles tandis que Martin et Kathrin, les accompagnateurs allemands, avaient trouvé la parité.

Les deux délégations se sont donnés rendez-vous le lundi 17 avril en début d’après-midi dans un centre d’hébergement situé dans le petit village de Saint-André-en-Barrois. Celui-ci offrait un cadre champêtre et permettait aux accompagnateurs de faire vivre les jeunes français et allemands en communauté avec tout le confort nécessaire : cuisine en gestion libre ce qui a permis aux jeunes de composer leurs menus et de participer activement à la préparation de leurs repas ; réfectoire, salle de vie et jardin très spacieux où des activités d’apprentissage interculturel leur étaient proposées. Dès la première soirée, les jeunes ont organisé une soirée interculturelle durant laquelle ils ont fait découvrir de spécialités culinaires de leurs pays. Ils avaient préparé cette soirée avant leur arrivée, dans le cadre de la phase de préparation du projet.

Ce premier jour fut aussi l’occasion de faire connaissance avec David et Aurélie, animateurs interculturels venus spécialement d’Allemagne pour faciliter l’échange entre les jeunes, la découverte de l’autre langue et s’assurer que l’ensemble des activités soient réalisées en groupes binationaux.

Chaque matinée après le petit-déjeuner, David et Aurélie co-animaient des activités d’apprentissage linguistique de manière ludique afin de favoriser la découverte de la langue Goethe pour les jeunes français et la langue de Molière pour les jeunes allemands. D’autres activités destinées à briser la glace ont aidé à surmonter certaines différences culturelle et à créer une bonne dynamique de groupe.

Le mardi fut consacré à la découverte de la ville de Verdun à travers un jeu de piste et un pique-nique dans un parc du centre-ville. Les jeunes resteront marqués par la journée du mercredi 19 avril puisqu’elle était entièrement consacrée à la visite du champ de bataille de Verdun et de ses monuments les plus connus : le Fort de Vaux et le Fort de Douaumont, l’ossuaire de Douaumont et le cimetière national, le Village détruit de Fleury devant Douaumont. L’objectif de cette journée était de leur faire découvrir la dimension historique de ce lieu hautement symbolique à travers une exploration libre du site, selon une méthode pédagogique proposée par l’OFAJ.

Le lendemain, les jeunes sont allés visiter le Centre Mondial pour la Paix et l’exposition « Mon Europe », ce qui leur a permis de s’imprégner sur la thématique du projet « Europe : de la guerre à la paix ». Puis les jeunes ont pu profiter d’un temps-libre et ils sont allés faire un bowling avant d’aller dîner en ville.

Le vendredi était consacré à des jeux de coopération puis à une évaluation de la rencontre et une réflexion sur la suite à donner à l’échange. La dernière soirée franco-allemande s’est déroulée dans la joie et la bonne humeur, des amitiés se sont créées, les jeunes et les animateurs se sont déjà promis d’organiser de nouvelles rencontres de ce type, toujours riches en découvertes.

Centre social du Laboureur